Week-end pour le deuil d’un enfant non-né

10 septembre 2016

Un week-end pour :
o Déposer sa souffrance.
o Découvrir que notre passé ne nous enferme pas pour toujours
o Être libéré du poids du remords, de la culpabilité
o Entrer dans un travail de deuil
o Parvenir à une réconciliation intérieure

A qui s’adressent ces sessions La Vigne de Rachel ?

Il s’agit de quitter les pressions de la vie quotidienne pour relire, le temps d’un week-end, le vécu d’un avortement ou d’une fausse couche, dans un climat sécurisant, aimant et dénué de tout jugement. Une chance est ainsi offerte de renouer le lien avec cet enfant qui n’a pas pu naître. A l’aide d’exercices spirituels et d’une célébration commémorative, il devient alors possible de lui reconnaître existence et dignité.

Comment se déroulent ces sessions La Vigne de Rachel ?

La Vigne de Rachel propose un certain nombre d’exercices, autour de la lecture de la parole de Dieu, pour exprimer toutes ses émotions, y compris celles qui sont douloureuses. Ces exercices permettent d’entrer dans une nouvelle relation à soi-même, aux autres, à l’amour et à la compassion de Dieu, en acceptant le pardon pour soi-même et pour autrui.

Quelle expérience font les participants à l’issue de ces sessions ?

Ce week-end est dense mais celles et ceux qui entrent dans cette démarche, expérimentent la force de la Résurrection dans leur propre vie. Ils redonnent un sens à ce qui s’est passé et autorisent Dieu à transformer leur deuil en une expérience de libération, d’espérance et de paix.A travers une rencontre très personnelle et intime avec Dieu Miséricordieux, chacun est invité à reconnaître combien Dieu nous connait et nous aime malgré nos faiblesses et nos échecs.