Un columbarium à St Ruf

3 juillet 2017

Pour répondre à un besoin fort des familles de pouvoir confier l’urne d’un défunt et de se recueillir pour faire son deuil, un Columbarium, espace dédié à l’accueil des urnes est ouvert à la Paroisse Saintt Ruf.

CRÉATION DU COLUMBARIUM
(Espace consacré à l’accueil des urnes funéraires)

Pourquoi ouvrir un columbarium à Saint-Ruf ?

La crémation est entrée dans les mœurs, sans connotation de refus de l’espérance chrétienne, et souvent pour des raisons financières. Une fois l’urne cinéraire donnée à la famille, ces dernières n’ont pas toujours de caveau familial, de concession, ni la volonté d’épandre les cendres. Bien souvent, des différents familiaux empêchent de trouver une solution apaisée et rapide.
Accueillir les urnes dans un espace clos, propice à la prière et pour une durée légale d’un an permettra d’offrir à des familles souvent loin de la foi, un espace de recueillement, de prière, tout en donnant à l’Eglise d’être un instrument de paix et d’annonce explicite de la foi.

Où créer le columbarium ?

IMG 20170628 164920

Dans l’église Saint-Ruf, derrière la chapelle de la Vierge de Lourdes, se trouve un espace dans lequel est installée une armoire forte, permettant de déposer discrètement et en sécurité les urnes. Pour compenser le fait que cette dernière ne soit pas visible du public, une plaque mémorielle indiquera à côté de la statue et du brûloir à cierges que l’urne est présente en ce lieu.
Les familles pourront ainsi se recueillir auprès des urnes cinéraires dans le respect et la discrétion.

Une église peut-elle accueillir un columbarium ?

La loi française permet qu’un lieu de culte soit utilisé à cet effet, dans la mesure de l’autorisation de l’association affectataire, en l’occurrence l’Association Diocésaine à Saint-Ruf.

Combien de temps l’urne pourrait-elle rester là ?

La loi française précise qu’une urne ne peut être conservée en ce lieu plus d’une année.

Combien cela coûte-t-il ?

La paroisse n’a pas vocation à faire de commerce, mais à proposer une démarche spirituelle. A cette occasion il sera proposé à la famille de participer aux frais de la paroisse par un don. L’essentiel est de rentrer dans les frais engagés pour rendre ce service !
Comme toujours dans l’Eglise, les personnes en difficulté financière avérée seront accueillies avec autant de prévenance que toute autre personne.

N’est-ce pas une concurrence aux columbariums publiques ?

La démarche de la paroisse est de proposer un espace religieux de recueillement, et pas seulement un garde-urnes. L’accueil dans une église est une proposition plus large.
En effet, la paroisse proposera en plus du lieu de prière dans une église, un accompagnement spirituel de la famille adapté aux désirs de chacun.
Ce peut être pour certains une autre manière de passer à l’église. L’Eglise doit être attentive à ces chemins périphériques emprunté par beaucoup de personnes.

Qui dépose et reprendra l’urne ? Quelle est la procédure ?

Suite à un contact initial, la famille viendra à la paroisse, et présentera le certificat de crémation, signera le registre et un contrat engageant la responsabilité de la paroisse et de la famille.
Puis la famille se rendra dans la chapelle de la Vierge de Lourdes, derrière laquelle une personne viendra installer discrètement l’urne. La famille n’a pas accès à cet espace.
Un temps de recueillement, de prière sera proposé aux personnes, dans le respect de leurs convictions et de celles de l’Eglise.

Lors de la dépose de l’urne, c’est un représentant de la famille qui signera le registre et laissera ses coordonnées, ainsi que celles d’une deuxième personne quoi prendrait le relais si cela s’avérait nécessaire.

Quels sont les rapports avec les Pompes Funèbres ?

Après un contact clair avec les entreprises les plus proches, elles n’y voient pas de concurrence, nos services étant complémentaires et chacun bien à sa place.

Contact presse : le curé de Saint Ruf :
Père Baudouin Ardillier 06 16 80 19 59 
ou frere.baudouin@gmail.com